Chercher le terme   dans Trier  
  

 74 document(s) trouvé(s)0     [Imprimer la liste]
Images concernant «villégiature» : Sujet  73 / 0

Liste des images pour le sujet «villégiature»
ImageNo imageTitre
Chalet à Laval.
C001/A2,04.24

Chalet à Laval.
Vue de la façade d'un chalet en planche à clins d'un étage et demi, de plan carré, surmonté d'un toit en pavillon percé d'une lucarne rampante. Une volée de six marches mène à l'entrée principale protégée par une avancée du toit. Deux fenêtres, à droite de la porte, ornent cette façade. Une cheminée se profile sur la gauche du bâtiment. Décor automnal. Tirage photographique, coul.
Maison de pension de la famille Barbe à Sainte-Rose Ouest.
C001/A2,06.029

Maison de pension de la famille Barbe à Sainte-Rose Ouest.
Vue de l'arrière d'une maison en bois d'un étage et demi ayant servie de pension. On peut lire «FEB 57» sur la bordure de la photographie. Décor verdoyant. [1956]. Tirage photographique, n&b.
Maison autrefois située au 19, rue Émile, Sainte-Rose.
C001/A2,06.099

Maison autrefois située au 19, rue Émile, Sainte-Rose.
Vue d'ensemble d'une maison de style néo-Queen Ann en bois, construite en 1896, et aujourd'hui disparue. Cette maison fut occupée par Zéphirin Gauthier, avocat établi à Montréal, pendant les années 1940. Elle fut également la demeure de Donat Landry à une époque inconnue. La rue Émile se nomme maintenant rue Émile-Léonard. Décor dépouillé. Tirage photographique, n&b.
Maison située au 367, boulevard Sainte-Rose, Sainte-Rose.
C001/A2,06.119

Maison située au 367, boulevard Sainte-Rose, Sainte-Rose.
Vue de la façade d'une maison québécoise d'influence américaine, construite en 1892. Au début du 20e siècle, on connaissait ce bâtiment comme le Cedar Tea Lodge Cottage, un salon de thé pour vacanciers. Il aurait été la demeure de Solamon Schipper. Le lot a été acquis en 1986 par les Soeurs de Sainte-Croix, dernières détentrices avant l'achat par Olymbec en 2019. La maison est maintenant connue comme la maison Cap Vie. Décor verdoyant. Tirage photographique, n&b.

Les informations proviennent en partie d'un article paru dans le CourrierLaval.com par Alexis Gohier-Drolet, le 23 juillet 2019.
Château Sainte-Rose, Sainte-Rose.
C001/A2,06.182

Château Sainte-Rose, Sainte-Rose.
Vue du Château Sainte-Rose depuis l'approche principale. On peut distinguer la partie droite du bâtiment principal qui s'élève sur deux étages et surmonté d'un toit à deux versants percé d'une lucarne à pignon. L'entrée est devancée par un porche à voiture, alors que la partie de droite est occupée par une galerie vitrée abritée par un toit en appentis. De part et d'autre du chemin d'approche, on peut voir des chaises et des parasols. Le Château, longtemps utilisé comme annexe de l'hôtel Robert, était situé au 305, boulevard Sainte-Rose, au coin nord-ouest de l'intersection des actuels boulevards Curé-Labelle et Sainte-Rose. Décor estival. Photographe: D. Léonard, Montréal. Tirage photographique, n&b.
Maison à mansarde autrefois située à Sainte-Rose.
C001/A2,06.191

Maison à mansarde autrefois située à Sainte-Rose.
Vue d'ensemble de la façade et du côté droit d'une maison à mansarde de style Second Empire, particulièrement populaire entre 1880 et 1920.

Il s'agit d'une maison de plan rectangulaire d'un étage et demi en planche à clins portant un toit mansardé à deux versants recouverts de bardeaux de cèdre. À chaque extrémité, une cheminée coiffe le faîte du toit. En façade, le rez-de-chaussée est percé d'une porte flanquée de deux fenêtres et à l'étage de deux fenêtres. Le côté droit est percé de deux fenêtres au rez-de-chaussée et d'une seule à l'étage. Une galerie abritée par un toit en appentis court le long de la façade et du mur droit, menant à une extension à toit plat et percé d'une porte et de deux fenêtres. Sur un écriteau on peut lire «Chaloupes à louer - Ménés à vendre», et sur la photo «Ste Rose 1927». Décor estival. 1927. Tirage photographique, n&b.

.
Château Normand, Sainte-Rose.
C001/A2,06.195

Château Normand, Sainte-Rose.
Vue d'ensemble d'un bâtiment imposant de trois étages et demi de plan en L ou en T. L'élément distinctif du bâtiment est une tourelle fenestrée pourvue d'un toit conique percé d'oeils-de-boeuf qui domine cette structure élaborée. Les toits, recouverts de bardeaux de bois, en croupe et en appentis, sont percés de lucarnes à fenêtre pendante ou d'un oeil-de-boeuf. Le rez-de-chaussée s'orne d'une abondante fenestration, d'une galerie livrant accès à l'entrée principale, et d'une véranda vitrée qui occupe le côté droit. Le décor est champêtre. Le bâtiment a brulé en 1959. Aujourd'hui, remplacé par le 257-261 boulevard Sainte-Rose. Inscrit en blanc au bas de l'image : Château Normand - Ste-Rose. Années 1950. Carte postale, n&b.
Maison autrefois située au 36, avenue du Pacifique, Laval-des-Rapides.
C001/A2,08.003

Maison autrefois située au 36, avenue du Pacifique, Laval-des-Rapides.
Vue de la façade arrière d'une maison issue du mouvement Arts & Crafts, construite vers 1930. En 1950, le botin de Laval-des-Rapides associe l'adresse de cette maison à Dame Joseph-Élie Brault, épouse du pharmacien et docteur Joseph-Élie Brault.

Il s'agit d'une résidence de plan rectangulaire d'un étage et demi en planche à clins porte un toit à deux versants droits en bardeaux d'asphalte percé de quatre lucarnes à fenêtre pendante. Le rez-de-chaussée est percée de deux portes et deux fenêtres disposées en mirroir. Une petite extension pourvue d'une porte sépare en deux une galerie abritée par un toit en appentis. L'avant-plan est occupé par un jeu de croquet. Décor verdoyant. Cette maison fur démolie entre 2009 et 2012. [Vers 1950]. Tirage photographique, n&b.
Maison autrefois située au 36, avenue du Pacifique, Laval-des-Rapides.
C001/A2,08.004

Maison autrefois située au 36, avenue du Pacifique, Laval-des-Rapides.
Vue de la façade d'une maison issue du mouvement Arts & Crafts, construite vers 1930. En 1950, le botin de Laval-des-Rapides associe l'adresse de cette maison à Dame Joseph-Élie Brault, épouse du pharmacien et docteur Joseph-Élie Brault. La famille Brault utilise d'abord cette résidence comme maison de campagne, la famille résidant à Montréal. Plus tard, la famille Brault y emménagea pour de bon.

Vue de la façade d'une maison issue du mouvement Arts & Crafts, construite vers 1930.
Cette résidence de plan rectangulaire d'un étage et demi en planche à clins porte un toit à deux versants droits en bardeaux d'asphalte percé de deux lucarnes à fenêtre pendante placée de part et d'autre de deux portes ouvrant sur un petit balcon double. Le rez-de-chaussée est percé d'une porte flanquée de deux fenêtres abritées par un toit en appentis surplombant une galerie qui court en façade et sur les côtés. On accède à la propriété clôturée par un escalier muni d'une grille. Cette maison fut démolie entre 2009 et 2012. Décor verdoyant. [Vers 1950]. Tirage photographique, n&b.
Chalet sur l'île Malouin, Boisbriand.
C001/A2,14.05

Chalet sur l'île Malouin, Boisbriand.
Vue de la façade principale et de la face droite d''un petit chalet d'un étage à parement de planche à clins. De plan rectangulaire, le chalet sur pilotis est surmonté d'un toit à deux versants droits. Une véranda à moustiquaire occupe le coin du bâtiment et se projette au-delà de ces deux faces. Avril 2001. Tirage photographique, coul.
La montée Saint-François et le pénitencier Saint-Vincent-de-Paul.
P080/A1.015

La montée Saint-François et le pénitencier Saint-Vincent-de-Paul.
Vue de la montée Saint-François qui longe, sur la gauche, le Club des 4 tours et son court de tennis (en avant-plan), ainsi que le pénitencier et, sur la droite, l'Hôtel central, propriété de P. Mathieu, qui possédait des écuries. Sur la carte on peut lire «Rue du Pénitencier - 1923». À l'endos, on peut lire «O. Allard, artiste-photographe,1557, Mont-Royal Est, Montréal». Décor estival. 1923. carte postale, sépia.
Hôtel Central à Saint-Vincent-de-Paul.
P080/A1.016

Hôtel Central à Saint-Vincent-de-Paul.
Vue de l'hôtel Central, propriété de P. Mathieu, situé au coin du boulevard Lévesque et de la montée Saint-François. À l'endos de la carte postale, on peut lire «O. Allard, artiste-photographe, 1557, Mont-Royal Est, Montréal». Décor estival. 1915. Carte postale, sépia.
Hôtel Lussier, Saint-Vincent-de-Paul.
P080/A1.026

Hôtel Lussier, Saint-Vincent-de-Paul.
L'hôtel Lussier, une construction mansardé située dans le bas du village à l'intersection du boulevard Lévesque et de la rue Saint-Simon, aussi appelé l'Hôtel des Touristes, était la propriété de Alf. Charbonneau. Décor estival. Vers 1915. Carte postale, sépia.
Couple en chaloupe sur la rivière des Prairies à Saint-Vincent-de-Paul.
P080/A1.035

Couple en chaloupe sur la rivière des Prairies à Saint-Vincent-de-Paul.
Un couple non identifié fait une balade en chaloupe sur la rivière des Prairies. On distingue, à l'arrière-plan, la rive de Saint-Vincent-de-Paul. Photographe : National Studio, 402, Sainte-Catherine, Montreal. Décor estival. Date inconnue. Carte postale; sépia.
Portrait d'un groupe de Saint-Vincent-de-Paul en visite à l'île Rochon.
P080/A1.036

Portrait d'un groupe de Saint-Vincent-de-Paul en visite à l'île Rochon.
Un groupe d'adultes et d'enfants pose pour la caméra lors d'une visite récréative sur l'île Rochon. Certains des hommes tiennent une bouteille d'alcool, un autre une canne à pêche. Quelques enfants sont identifiés sur la photo: Simone, Madeleine (Sigouin Labrecque, 3 ans), et Maurice (Sigouin, 9 ans). La troisième femme, à partir de la gauche, vêtue tout de blanc, est Béatrice Auclair Sigouin (32 ans). Décor verdoyant. 1918. Carte postale; sépia.
Jeunes hommes sur la rive de la rivière des Prairies à Saint-Vincent-de-Paul.
P080/A1.039

Jeunes hommes sur la rive de la rivière des Prairies à Saint-Vincent-de-Paul.
Un groupe de cinq jeunes hommes en veston cravate pose pour le photographe sur la grève de la rivière près de laquelle sont ancrées quelques petites embarcations. Décor verdoyant. 1922. Carte postale; sépia.
Régates à Saint-Vincent-de-Paul.
P080/A1.043

Régates à Saint-Vincent-de-Paul.
Vue éloignée des régates se déroulant sur la rivière des Prairies. En avant-plan, on peut voir la foule des spectateurs venus assister à l'événement. En arrière-plan, la rive de l'île de Montréal. Décor verdoyant. 1910. Carte postale; sépia.
Régates à Saint-Vincent-de-Paul
P080/A1.044

Régates à Saint-Vincent-de-Paul
Vue de la rive de Saint-Vincent-de-Paul où se sont massé les spectateurs. En haut de la côte se trouve le boulevard Lévesque. Sur la droite, en partie cach. par les arbres, se trouve l'hôpital Auclair. Décor verdoyant. Vers 1910. Carte postale; n&b.
L'auberge des Écores à Saint-Vincent-de-Paul.
P080/A1.057

L'auberge des Écores à Saint-Vincent-de-Paul.
Vue de l'auberge des Écores située au 5312, boulevard Lévesque Est. C'est suite à un référendum remporté par les partisans de la libre vente d'alcool qu'Amable Clermont, notaire de 1918 à 1935, transforme sa résidence acquise dans les années 1920 en auberge. Décor estival. Vers 1950. Carte postale; n&b.
L'hôtel Central à Saint-Vincent-de-Paul.
P080/A1.164

L'hôtel Central à Saint-Vincent-de-Paul.
L'hôtel Central était la propriété d'Alphonse Chartrand et était situé au coin du boulevard Lévesque (autrefois rue Saint-Vincent) et de la montée Saint-François. Décor estival. Date inconnue. Carte postale (tirage photographique-copie): n&b.
L'hôtel Central à Saint-Vincent-de-Paul.
P080/A1.165

L'hôtel Central à Saint-Vincent-de-Paul.
L'hôtel Central était la propriété d'Alphonse Chartrand et était situé au coin du boulevard Lévesque (autrefois rue Saint-Vincent) et de la montée Saint-François. Décor estival. Date inconnue. Tirage photographique (copie): n&b.
La famille Cyrille Bisson sur la rivière des Prairies, à Saint-Vincent-de-Paul.
P080/A2,02.005

La famille Cyrille Bisson sur la rivière des Prairies, à Saint-Vincent-de-Paul.
Trois femmes, membres de la famille, à bord d'une chaloupe. Décor verdoyant. Vers 1910. Tirage photographique: n&b.
La famille Bisson et des amis en pique-nique, vers 1910.
P080/A2,02.006

La famille Bisson et des amis en pique-nique, vers 1910.
Des enfants Bisson, et des amis, se sont installés dans un champs, au pied d'un arbre, près du rang Haut-Saint-François. Sur la gauche, Ernestine Bisson (1883-1964), fille de Cyrille Bisson et Olympe Valiquette. En arrière-plan, le village de Saint-Vincent-de-Paul. En tout, plus d'une vingtaine de personnes sont réunies, certaines tenant le Blue Ensign. Décor verdoyant. Vers 1910. Tirage photographique: n&b.
Un couple pose près d'un canon désaffecté à Niagara.
P080/A2,02.013

Un couple pose près d'un canon désaffecté à Niagara.
Un couple non identifiée, membres de la famille Bisson ou des amis (?). Décor verdoyant. Vers 1914. Tirage photographique: n&b.
Deux femmes en visite au chutes Niagara.
P080/A2,02.021

Deux femmes en visite au chutes Niagara.
Debout, au pieds du canon, on reconnaît Ernestine Bisson, acccompagnée d'une femme non identifiée. Décor verdoyant. Vers 1914. Tirage photographique: n&b.
Ernestine Bisson et un ami aux chutes Niagara.
P080/A2,02.022

Ernestine Bisson et un ami aux chutes Niagara.
Décor verdoyant. Vers 1914. Tirage photographique: n&b.
Visite des chutes du Niagara, vers 1914.
P080/A2,02.025

Visite des chutes du Niagara, vers 1914.
Un groupe de touristes s'apprête à embarquer sur le Maid of the Mist dans le cadre d'une visite aux chutes Niagara. En arrière-plan, un pont sur lequel circule une voiture, et, plus loin, un autre pont encore, surplombe la rivière. Décor verdoyant. Vers 1914. Tirage photographique: n&b.
La chorale de Saint-Vincent-de-Paul, vers 1915.
P080/A2,02.027

La chorale de Saint-Vincent-de-Paul, vers 1915.
Les membres de la chorale de Saint-Vincent-de-Paul sont regroupés à l'avant d'un bateau de villégiature. On reconnaît Edmée Auclair (1897-1982), 2e à partir de la gauche dans la 1ère rangée; Germaine Auclair (1895-1979), 3e à partir de la gauche dans la 2e rangée; Alice Auclair (1892-1982), 4e à partir de la gauche dans la 3e rangée; et dans la dernière rangée, Emmanuel Auclair (1855-1944), le père des jeunes filles Auclair, et, à sa gauche, Ernestine Bisson. Décor estival. Vers 1915. Tirage photographique: n&b.
La chorale de Saint-Vincent-de-Paul, vers 1915.
P080/A2,02.028

La chorale de Saint-Vincent-de-Paul, vers 1915.
Les membres de la chorale de Saint-Vincent-de-Paul sont regroupés à l'avant d'un bateau de villégiature. On reconnaît Edmée Auclair (1897-1982), 2e à partir de la gauche dans la 1ère rangée; Germaine Auclair (1895-1979), 3e à partir de la gauche dans la 2e rangée; Alice Auclair (1892-1982), 4e à partir de la gauche dans la 3e rangée; et dans la dernière rangée, Emmanuel Auclair (1855-1944), le père des jeunes filles Auclair, et, à sa gauche, Ernestine Bisson. Décor estival. Vers 1915. Tirage photographique: n&b.
La chorale de Saint-Vincent-de-Paul, vers 1915.
P080/A2,02.029

La chorale de Saint-Vincent-de-Paul, vers 1915.
Les membres de la chorale de Saint-Vincent-de-Paul sont regroupés près d'une église non identifiée. On reconnaît, dans la première rangée, Edmée Auclair (1897-1982), 3e à partir de la gauche; Emmanuel Auclair (1855-1944), le père des jeunes filles Auclair, 7e dans la première rangée; Ernestine Bisson, 8e dans la première rangée; Germaine Auclair (1895-1979), 10e dans la première rangée; et Alice Auclair (1892-1982), au centre, dans la 2e rangée. Décor estival. Vers 1915. Tirage photographique: n&b.
Membres de la chorale de Saint-Vincent-de-Paul, vers 1915.
P080/A2,02.050

Membres de la chorale de Saint-Vincent-de-Paul, vers 1915.
Dix hommes, membres de la chorale, sont juchés sur une clôture, lors d'une visite à la campagne. Décor estival. Vers 1915. Tirage photographique: n&b.
Groupe d'hommes et de femmes en expédition touristique à Saint-Sauveur.
P080/A2,02.055

Groupe d'hommes et de femmes en expédition touristique à Saint-Sauveur.
Un groupe de voitures et leurs occupants longe l'église de Saint-Sauveur-des-Monts à Saint-Sauveur, dans les Laurentides. Dans la voiture en avant-plan, on reconnaît, au centre, Edmée Auclair (1897-1982). Décor verdoyant. Vers 1915. Tirage photographique: n&b.
Groupe de baigneuses à Saint-Adolphe-d'Howard.
P080/A2,02.081

Groupe de baigneuses à Saint-Adolphe-d'Howard.
Jeunes femmes et enfant lors d'une baignade au chalet d'Emmanuel Auclair (1855-1944), commerçant sur la montée Saint-François, à Saint-Vincent-de-Paul. Décor estival. Vers 1924. Tirage photographique: n&b.
Membres de la famille Auclair.
P080/A2,02.082

Membres de la famille Auclair.
Deux femmes sont assises sur un quai. En noir, Ernestine Bisson Auclair (1883-1964), et à ses pieds, sa fille, Renée Auclair (1918-1981). Ici, au chalet d'Emmanuel Auclair, père d'Alban Auclair et beau-père d'Ernestine, à Saint-Adolphe-d'Howard. Décor estival. Vers 1924. Tirage photographique: n&b.
Deux enfants sur un quai.
P080/A2,02.083

Deux enfants sur un quai.
Deux enfants sur un quai trempent leurs mains dans l'eau, au chalet d'Emmanuel Auclair (1855-1944) à Saint-Adolphe d'Howard. Décor estival. 1924. Tirage photographique: n&b.
Membres de la famille Auclair de Saint-Vincent-de-Paul.
P080/A2,02.084

Membres de la famille Auclair de Saint-Vincent-de-Paul.
Deux enfants se tiennent sur une clôture près d'un champs, au chalet d'Emmanuel Auclair, à Saint-Adolphe-d'Howard. À droite, Renée Auclair (1918-1981), fille d'Ernestine Bisson Auclair (1884-1964), et à ses pieds, Germaine Auclair (1895-1979), sa tante. Décor verdoyant. 1924. Tirage photographique: n&b.
Ernestine Bisson Auclair et sa fille Renée, de Saint-Vincent-de-Paul
P080/A2,02.085

Ernestine Bisson Auclair et sa fille Renée, de Saint-Vincent-de-Paul
Mère et fille en visite au chalet d'Emmanuel Auclair (1855-1944), beau-père d'Ernestine, à Saint-Adolphe-d'Howard. Décor estival. 1924. Tirage photographique; n&b.
Membres de la famille Auclair de Saint-Vincent-de-Paul.
P080/A2,02.086

Membres de la famille Auclair de Saint-Vincent-de-Paul.
De gauche à droite, Ernestine Bisson Auclair (1883-1964), Germaine uclair (1895-1979), sa belle-soeur, et Alban Auclair (1884-1944), au chalet d'Emmanuel Auclair, son père, à Saint-Adolphe-d'Howard. Décor estival. 1924. Tirage photographique: n&b.
Ernestine Bisson Auclair et sa fille Renée, de Saint-Vincent-de-Paul.
P080/A2,02.087

Ernestine Bisson Auclair et sa fille Renée, de Saint-Vincent-de-Paul.
En avant-plan, mère et fille en visite au chalet d'Emmanuel Auclair (1855-1944), beau-père d'Ernestine, à Saint-Adolphe-d'Howard. Décor estival. 1924. Tirage photographique; n&b.
Famille Auclair et amis au chalet, à Saint-Adolphe-d'Howard.
P080/A2,02.088

Famille Auclair et amis au chalet, à Saint-Adolphe-d'Howard.
À gauche, à l'arrière, Alban Auclair (1884-1944) et, à l'avant, sa soeur Germaine Auclair (1895-1979), de Saint-Vincent-de-Paul, avec des amis, au chalet de leur père Emmanuel Auclair. Décor verdoyant. 1924. Tirage photographique: n&b.
Membres de la famille Auclair en villégiature.
P080/A2,02.184

Membres de la famille Auclair en villégiature.
Posant devant une voiture dans un décor champêtre, on reconnaît Alban Auclair (1884-1944), première rangée, troisième à partir de la gauche, ses soeurs Germaine Auclair (1895-1979), cinquième, et Edmée Auclair (1897-1982), septième, à Saint-Adolf-d'Howard. Décor estival. [Années 1920]. Tirage photographique: n&b.
Portrait de femmes en croisière sur un bateau.
P080/A2,02.207

Portrait de femmes en croisière sur un bateau.
Deux femmes et une jeune fille assises sur le pont d'un bateau à La Malbaie (?). Décor estival. Vers 1923. Tirage photographique: n&b.
Portrait de touristes à La Malbaie (Québec).
P080/A2,02.208

Portrait de touristes à La Malbaie (Québec).
Sur la gauche, on reconnaît Alban Auclair (1884-1944) et son épouse Ernestine Bisson Auclair (1883-1964) de Saint-Vincent-de-Paul, accompagnés d'un homme et d'une jeune fille. Ici, sur la grève à La Malbaie (?). Décor estival. Vers 1923. Tirage photographique: n&b.
Portrait de femmes en croisière sur un bateau.
P080/A2,02.209

Portrait de femmes en croisière sur un bateau.
Trois femmes assises sur le pont d'un bateau à La Malbaie (?). Décor estival. Vers 1923. Tirage photographique: n&b.
Portrait de touristes à La Malbaie.
P080/A2,02.210

Portrait de touristes à La Malbaie.
Sur la gauche, on reconnaît Alban Auclair (1884-1944), de Saint-Vincent-de-Paul, accompagné d'un couple et d'une jeune fille. Ici, sur la grève à La Malbaie (?). Décor estival. Vers 1923. Tirage photographique: n&b.
Scène de baignade.
P080/A2,02.219

Scène de baignade.
On reconnaît, debout, Georges Robichaud (1892-1949), époux de Alice Auclair (1892-1982) qu'il épousa le 10 octobre 1925. Sur la droite, sa belle-mère, Mathilde Gagnon Auclair (1853-1929), mère d'Alban Auclair (1884-1944), de Saint-Vincent-de-Paul. Ici, au chalet, à Saint-Adolphe d'Howard. Décor estival. Vers 1925-1926. Tirage photographique: n&b.
Jeune femme et enfant.
P080/A2,02.220

Jeune femme et enfant.
Edmée Auclair (1897-1982) et sa nièce Jeannine Auclair (1926-2010), fille d'Alban Auclair (1884-1944) et Ernestine Bisson (1883-1964), de Saint-Vincent-de-Paul, au chalet, à Saint-Adolphe-d'Howard. Décor estival. 1928. Tirage photographique : n&b.
Portrait de famille.
P080/A2,02.221

Portrait de famille.
On reconnaît, en avant-plan, de gauche à droite, Renée Auclair (1918-1981), Jeannine Auclair (1926-2010), filles d'Alban Auclair (1884-1944), leur cousine Mariette Sigouin (1906-1997), et une inconnue. En arrière-plan, dans le même ordre, Mathilde Gagnon Auclair (1853-1929), Ernestine Bisson Auclair (1883-1964), et Edmée Auclair (1897-1982), de Saint-Vincent-de-Paul, sur le perron du chalet à Saint-Adolphe d'Howard. Décor estival. 1928. Tirage photographique: n&b.
Portrait de famille
P080/A2,02.222

Portrait de famille
On reconnaît, de gauche à droite, Renée Auclair (1918-1981), Jeannine Auclair (1926-2010), Mariette Sigouin (1906-1997), Germaine Auclair (1895-1979), Edmée Auclair (1897-1982), de Saint-Vincent-de-Paul, et une inconnue, sur le perron du chalet à Saint-Adolphe d'Howard. Décor estival. 1928. Tirage photographique: n&b.
La Malbaie (Québec), dans les années 1920.
P080/A2,02.223

La Malbaie (Québec), dans les années 1920.
Vue d'ensemble de La Malbaie. Inscription: Murray Bay - 3087. Vers 1923. Carte postale : n&b.
Le Manoir Richelieu à La Malbaie (Québec), dans les années 1920.
P080/A2,02.224

Le Manoir Richelieu à La Malbaie (Québec), dans les années 1920.
Vue des unités d'habitation du manoir. Inscription: The Cottages - Manoir Richelieu - Murray Bay - 2927. Décor estival. Vers 1923. Carte postale : n&b.
Le Manoir Richelieu à La Malbaie (Québec), dans les années 1920.
P080/A2,02.225

Le Manoir Richelieu à La Malbaie (Québec), dans les années 1920.
Vue d'ensemble du manoir. Inscription: Manoir Richelieu - Murray Bay - 2149. Décor estival. Vers 1923. Carte postale : n&b.
Le salon du Manoir Richelieu à La Malbaie(Québec), dans les années 1920.
P080/A2,02.226

Le salon du Manoir Richelieu à La Malbaie(Québec), dans les années 1920.
Vue d'ensemble d'un grand salon meublé principalement de fauteuils et de canapés. Inscription: Drawing Room - Manoir Richelieu - Murray Bay - 2934. Vers 1923. Carte postale: n&b.
Unité d'habitation au Manoir Richelieu à Murray Bay (Québec), dans les années 1920.
P080/A2,02.227

Unité d'habitation au Manoir Richelieu à Murray Bay (Québec), dans les années 1920.
Vue du cottage où séjourna l'ex-président des États-Unis William Howard Taft (1857-1930). Décor estival. Inscription: Ex-President Taft's Cottage - Murray Bay - 2934. Vers 1923. Carte postale: n&b.
Le golf du Manoir Richelieu à Murray Bay (Québec), dans les années 1920.
P080/A2,02.230

Le golf du Manoir Richelieu à Murray Bay (Québec), dans les années 1920.
Quatre joueurs occupent le centre de cette composition qui met en scène le paysage de la Malbaie. Décor estival. Inscription: Manoir Richelieu - Golf links - Murray Bay - 3093. Vers 1923. Carte postale: n&b.
Touristes en croisière.
P080/A2,02.233

Touristes en croisière.
On reconnaît, à gauche, Alban Auclair (1884-1944). Le groupe pose sur le pont d'un bateau, à La Malbaie (?). Vers 1923. Tirage photographique: n&b.
Touristes en croisière.
P080/A2,02.235

Touristes en croisière.
Trois femmes sont assises sur le pont d'un bateau à La Malbaie (?). On reconnaît, au centre, Ernestine Bisson Auclair (1883-1964), de Saint-Vincent-de-Paul. Décor estival. Vers 1923. Tirage photographique: n&b.
Portrait de famille
P080/A2,02.279

Portrait de famille
On reconnaît, à gauche, Emmanuel Auclair (1855-1944), ses petites-filles Renée Auclair (1918-1981) et Jeannine Auclair (1926-2010), avec leur mère, Ernestine Bisson Auclair (1883-1964), de Saint-Vincent-de-Paul. Ici, lors d'une baignade au chalet à Saint-Adolphe-d'Howard. Décor estival. Vers 1929. Tirage photographique: n&b.
Portrait d'enfant.
P080/A2,02.280

Portrait d'enfant.
On reconnaît Jeannine Auclair (1926-2010), juchée sur un tas de paille, au chalet de son père Alban Auclair (1884-19444) à Saint-Adolphe-d'Howard. Décor estival. Vers 1929. Tirage photographique: n&b.
Portrait de famille et amis.
P080/A2,02.281

Portrait de famille et amis.
Un groupe d'hommes et de femmes pose sur les marches du chalet à Saint-Adolphe-d'Howard. On reconnaît, au centre de la deuxième rangée, Ernestine Bisson Auclair (1883-1964) et, à sa gauche, son mari, Alban Auclair (1884-1944). Debout, à gauche, se trouve Georges Robichaud (1892-1949), fiancé d'Alice Auclair (1892-1982), puis, Emmanuel Auclair (1855-1944) et son épouse Mathilde Gagnon Auclair (1853-1929). Décor estival. Vers 1929. Tirage photographique: n&b.
Enfants au chalet.
P080/A2,02.282

Enfants au chalet.
Trois enfants et une femme profitent du beau temps au chalet, à Saint-Adolphe-d'Howard. Décor estival. [Années 1920]. Tirage photographique: n&b.
Mére et enfant.
P080/A2,02.283

Mére et enfant.
Ernestine Bisson Auclair (1883-1964) et sa fille Jeannine Auclair (1926-2010) lors d'une baignade au chalet familial, à Saint-Adolphe-d'Howard. Décor estival. Vers 1928. Tirage photographique: n&b.
Portrait d'une femme.
P080/A2,02.284

Portrait d'une femme.
Une femme non identifiée est asssise sur la véranda du premier chalet d'Alban Auclair (1884-1944), à Saint-Adolphe-d'Howard. Décor estival. Vers 1928. Tirage photographique: n&b.
Portrait de famille.
P080/A2,02.285

Portrait de famille.
On reconnaît, à gauche, assise, Germaine Auclair (1895-1979), puis Ernestine Bisson Auclair (1883-1964), et sa fille Renée Auclair (1918-1981). Debout, à gauche, Alban Auclair (1884-1944), puis son père Emmanuel Auclair (1855-1944), son épouse Mathilde Gagnon Auclair (1853-1929), assise, et le curé Lebeau. Ici, sur la véranda au chalet d'Alban Auclair, à Saint-Adolphe-d'Howard. Décor estival. Vers 1928. Tirage photographique: n&b.
Portrait d'enfant.
P080/A2,02.286

Portrait d'enfant.
Jeannine Auclair (1926-2010), fille d'Alban Auclair (1884-1944) et d'Ernestine Bisson Auclair (1883-1964), au chalet, à Saint-Adolphe-d'Howard. Décor estival. Vers 1928. Tirage photographique: n&b.
Portrait de famille.
P080/A2,02.288

Portrait de famille.
On reconnaît, assise, Germaine Auclair (1895-1979), sa nièce Renée Auclair (1918-1981), et un enfant non identifié, au chalet, à Saint-Adolphe-d'Howard. Décor estival. Vers 1928. Tirage photographique: n&b.
Portrait d'enfants.
P080/A2,02.289

Portrait d'enfants.
Deux enfants sont assis dans l'herbe, à Saint-Adolphe-d'Howard, au chalet d'Alban Auclair (1884-1944) de Saint-Vincent-de-Paul. Décor estival. Vers 1928. Tirage photographique: n&b.
Portrait d'enfants.
P080/A2,02.290

Portrait d'enfants.
Deux enfants sont assis sur une petite embarcation, à Saint-Adolphe-d'Howard, au chalet d'Alban Auclair (1884-1944) de Saint-Vincent-de-Paul. Décor estival. Vers 1928. Tirage photographique: n&b.
Touriste en croisière.
P080/A2,02.299

Touriste en croisière.
On reconnaît Alban Auclair (1884-1944), de Saint-Vincent-de-Paul, sur le pont d'un bateau de croisière à la Malbaie (?). Décor estival. Vers 1923. Tirage photographique: n&b.
Touristes en croisière.
P080/A2,02.302

Touristes en croisière.
Deux hommes posent sur le pont d'un bateau de croisière à La Malbaie (?). On reconnaît, à droite, Alban Auclair (1884-1944), accompagné d'un écclesiastique. Décor estival. Vers 1923. Tirage photographique: n&b.
Mère et fille.
P080/A2,02.318

Mère et fille.
On reconnaît Ernestine Bisson Auclair (1883-1964) et sa fille Renée Auclair (1918-1981), ici au chalet à Saint-Adolphe-d'Howard. Décor estival. Vers 1923-1924. Tirage photographique: n&b.
Portrait de famille et amis.
P080/A2,02.320

Portrait de famille et amis.
On reconnaît, à gauche, Ernestine Bisson Auclair (1883-1964) et son époux Alban Auclair (1884-1944). Accroupie, à droite, Germaine Auclair (1895-1979), soeur d'Alban. Ici, au chalet, à Saint-Adolphe-d'Howard. Décor estival. Vers 1923-1924. Tirage photographique: n&b.
Mère et fille.
P080/A2,02.321

Mère et fille.
On reconnaît Ernestine Bisson Auclair (1883-1964) et sa fille Renée Auclair (1918-1981), ici au chalet à Saint-Adolphe-d'Howard. Décor estival. Vers 1923-1924. Tirage photographique: n&b.
Portrait d'enfant.
P080/A2,02.322

Portrait d'enfant.
On reconnaît Renée Auclair (1918-1981), première fille d'Alban Auclair (1884-1944) et d'Ernestine Bisson Auclair (1883-1964). Ici, au chalet, à Saint-Adolphe-d'Howard. Décor estival. Vers 1923-1924. Tirage photographique: n&b.

Retour à la page d'introduction        


Les documents sur notre site web sont diffusés à des fins de recherche et de référence seulement. La reproduction ou l’utilisation de nos documents, que ce soit à des fins commerciales ou non commerciales, est strictement interdite sans avoir obtenu l’autorisation écrite de l’organisme au préalable.
Pour l’utilisation de nos fichiers et pour avoir accès à des fichiers en haute résolution, consultez les conditions d’utilisation.
Contactez-nous par courriel (info-cal@shgij.org) en spécifiant les documents concernés et pour quelle utilisation la demande est faite.