Chercher le terme   dans Trier  
  

 4 document(s) trouvé(s)0     [Imprimer la liste]
Images concernant «laval-des-rapides» : Sujet  33 / 0

Liste des images pour le sujet «laval-des-rapides»
ImageNo imageTitre
Maison située au 127, boulevard des Prairies, Laval-des-Rapides.
C001/A2,08.001

Maison située au 127, boulevard des Prairies, Laval-des-Rapides.
Connue comme l'ancienne maison du directeur du Mont-De-La Salle, elle avait auparavant été la résidence de l'aumônier, cette maison construite avant 1913, peut-être entre la fin du 19e siècle et le début du 20e siècle, s'inscrit dans le courant néoclassique qui est issu de l'architecture britannique au 19e siècle. Ici, la maison s'apparente plus particulièrement à la villa palladienne inspirée des demeures cossues conçues à la Renaissance par l'architecte italien Andrea Palladio. Cette résidence, d'abord occupée par Walter James Nelson, le fils de Wolfred Nelson, médecin, homme politique et célèbre Patriote, fut ensuite utilisée pour loger le directeur du pensionnat Mont-De-La Salle des Frères des Écoles chrétiennes. Entre 2002 et 2005. Tirage photographique, n&b.

Il s'agit d'une imposante maison en pierre de taille à bossage de deux étages, de plan rectangulaire, surmontée d'un toit à croupe recouvert de tôles à baguettes. Cette façade est dotée d'un ensemble de 14 fenêtres (6 au rez-de-chaussée, 2 entre les deux étages et 6 à l'étage) et d'une porte centrale. Le bâtiment est flanqué de deux extensions, à gauche et à droite. Une cheminée surmonte la structure principale.

Informations en partie tirées de la base de données patrimoniales de la ville de Laval (Inventaire-Laval-des-rapides PRAI_0127).
Plaque commémorant le cinquetenaire de la Cité de Laval-des-Rapides.
C001/A2,08.002

Plaque commémorant le cinquetenaire de la Cité de Laval-des-Rapides.
Plaque en bronze fixée sur une réplique miniature d'un moulin à vent érigé dans le parc Gagné le long du boulevard des Prairies. Sur la plaque, on peut lire : «Érigé à l'occasion du cinquantenaire de la fondation de la cité de Laval-des-Rapides. Maire Claude Gagné. Échevins : Marcel Bourdages, Noël Dubé, Rosario Filiatrault, Paul-Marcel Maheu, Rolland Nadon et Roland Roy. 1912-1962». 1962. Tirage photographique, n&b.
Maison autrefois située au 36, avenue du Pacifique, Laval-des-Rapides.
C001/A2,08.003

Maison autrefois située au 36, avenue du Pacifique, Laval-des-Rapides.
Vue de la façade arrière d'une maison issue du mouvement Arts & Crafts, construite vers 1930. En 1950, le botin de Laval-des-Rapides associe l'adresse de cette maison à Dame Joseph-Élie Brault, épouse du pharmacien et docteur Joseph-Élie Brault.

Il s'agit d'une résidence de plan rectangulaire d'un étage et demi en planche à clins porte un toit à deux versants droits en bardeaux d'asphalte percé de quatre lucarnes à fenêtre pendante. Le rez-de-chaussée est percée de deux portes et deux fenêtres disposées en mirroir. Une petite extension pourvue d'une porte sépare en deux une galerie abritée par un toit en appentis. L'avant-plan est occupé par un jeu de croquet. Décor verdoyant. Cette maison fur démolie entre 2009 et 2012. [Vers 1950]. Tirage photographique, n&b.
Maison autrefois située au 36, avenue du Pacifique, Laval-des-Rapides.
C001/A2,08.004

Maison autrefois située au 36, avenue du Pacifique, Laval-des-Rapides.
Vue de la façade d'une maison issue du mouvement Arts & Crafts, construite vers 1930. En 1950, le botin de Laval-des-Rapides associe l'adresse de cette maison à Dame Joseph-Élie Brault, épouse du pharmacien et docteur Joseph-Élie Brault. La famille Brault utilise d'abord cette résidence comme maison de campagne, la famille résidant à Montréal. Plus tard, la famille Brault y emménagea pour de bon.

Vue de la façade d'une maison issue du mouvement Arts & Crafts, construite vers 1930.
Cette résidence de plan rectangulaire d'un étage et demi en planche à clins porte un toit à deux versants droits en bardeaux d'asphalte percé de deux lucarnes à fenêtre pendante placée de part et d'autre de deux portes ouvrant sur un petit balcon double. Le rez-de-chaussée est percé d'une porte flanquée de deux fenêtres abritées par un toit en appentis surplombant une galerie qui court en façade et sur les côtés. On accède à la propriété clôturée par un escalier muni d'une grille. Cette maison fut démolie entre 2009 et 2012. Décor verdoyant. [Vers 1950]. Tirage photographique, n&b.

Retour à la page d'introduction        


Les documents sur notre site web sont diffusés à des fins de recherche et de référence seulement. La reproduction ou l’utilisation de nos documents, que ce soit à des fins commerciales ou non commerciales, est strictement interdite sans avoir obtenu l’autorisation écrite de l’organisme au préalable.
Pour l’utilisation de nos fichiers et pour avoir accès à des fichiers en haute résolution, consultez les conditions d’utilisation.
Contactez-nous par courriel (info-cal@shgij.org) en spécifiant les documents concernés et pour quelle utilisation la demande est faite.